Tourisme solidaire

Un bonheur à partager

Parce que nous voulons vous offrir les meilleures conditions pour être les touristes responsables d’un tourisme équitable. Donc durable. Notre engagement : SIGNATAIRE DE LA CHARTE DU VOYAGE Un volet de cette charte concerne le respect du Monde et de ses habitants. Avec des engagements concrets : • Participer au développement économique durable sur place

• Aider au respect de l’environnement, de la culture et du patrimoine du pays d’accueil

• S’associer aux mouvements internationaux qui oeuvrent dans ce domaine, notamment la charte “Tourisme et éthique” mise en oeuvre par le Secrétariat d’État au Tourisme.

• Attirer l’attention du voyageur sur le respect de la culture du pays d’accueil.

 

IMPRIMER PROPRE L’ensemble des publications (catalogues, magazines, dépliants…) est imprimé sur du papier recyclé ou issu de forêts gérées selon les principes PEFC.

 

RESPECTER L’ENVIRONNEMENT La société Salaün Autocars a obtenu en avril 2010, la certification ISO 14001 pour son activité d’autocariste. (voir encadré ci-dessous.)

Propre et convivial, l’ autocar !

Avec seulem ent 32g de CO2 émis par kilom ètre passager en moyenne, l’autocar fait mieux que le train en terme de bilan énergétique. Salaün Autocars fait encore mieux en ne produisant que 20g de CO2 par kilomètre par passager. Comment ? Grâce à une flotte moderne et très récente, équipée de motorisation Euro 4 et Euro 5, une politique d’entretien préventif irréprochable et une organisation efficace prenant en compte la protection de l’environnement dans tous les domaines.

Des conducteurs au pied léger

Dans le cadre du bilan carbone mis en oeuvre dans l’entreprise avec l’aide de l’ADEME, Salaün Autocars so uh ait e e nco r e am éli ore r s es perfo r ma nces environnementales. La consommation de carburant est notre principale source d’émission de CO2. C’est pour cette ra is on que l a maj orité de no s cond ucteu rs d’autocars ont été formés à l’éco conduite durant les premiers mois de l’année 2011. L’objectif est double : diminuer notre dépendance aux énergies fossiles, et é ga l em en t r é duire no s é mi ssion s d e CO 2 da ns l’atmosphère. Nos conducteurs, ambassadeurs directs auprès de la clientèle, ont également leur rôle à jouer d ans cette dém arc he glo ba l e d e développ eme nt durable.

retour en haut de la page

Une norme exigeante

Depuis avril 2010, Salaün Autocars est le premier autocariste en France à être certifié selon la norme I SO 14 001, référence mondiale en protection de l’environnement. Par ce t engagement, l’entrepri se entend être l’un des acteurs propres de la profession et proposer à sa clientèle, attachée à la protection de l’environnement et de plus en plus sensible à une conception responsable du tourisme, un moyen de transport et de découverte propre et convivial.

Prenez l’air en bonnes compagnies !

Dans le souci de « voler propre », Salaün Holidays ne sélectionne que des compagnies aériennes qui respectent les conventions européennes et internationales, notamment en matière de développement durable. Ainsi Air France a obtenu en juillet 2008 la certification en viron nementale ISO 14001. C’est la r écompense d’une maîtrise concrète des risques environnementaux liés à son activité, aussi bien en vol qu’au sol : émissions gazeuses et sonores, rejets liquides et solides… De son côté, Air Méditerranée, autre grand prestataire aérien de Salaün Holidays a équipé sa flotte de moteurs dotés d’un système de double combustion qui réduit de 40% - à modèle équivalent – l’émission d’oxydes d’azote. Des efforts sont également faits pour diminuer la pollution sonore. De mêm e, B r it ish Airways, qu i compte parm i nos prestataires importants, met en oeuvre depuis plusieurs années un programme de protection de l’environnement avec des engagements et des objectifs précis : diminution des émissions de gaz carbonique de 25% d’i ci 2025 , réduction du bruit de 15% avant 201 5, meilleure gestion des zones aéroportuaires…

retour en haut de la page

Le village de Jom

Voyagez solidaire un nouveau projet en Ouzbékistan.
Après avoir participé pendant cinq ans à une action de développement, dans le village de Maïntepa, Salaün Holidays a décidé de porter ses efforts en matière de tourisme durable sur un autre village.

Il s’agit du village de Jom, situé à une soixantaine de kilomètres au sud de Samarcande. Le projet de développement initié par Salaün Holidays va s’articuler autour de trois axes. Tout d’abord, mettre en oeuvre, par l’achat et la mise en place de panneaux solaires, l’approvisionnement en électricité de l’école, où une bonne vingtaine d’ordinateurs dorment sous la poussière faute d’électricité. Privée de gaz – le chauffage sommaire des classes est assuré par des poêles approvisionnés par les bûchettes que chaque élève apporte le matin – l’école ne bénéficie que d’une malheureuse heure de courant par jour. Ensuite, donner un complément de salaire pour faire venir un professeur de français et combler l’absence de l’enseignement de notre langue. Cet enseignement est prévu dans le programme pédagogique du collège, mais il n’est plus assuré faute de professeur. L’école n’a, en effet, pas les moyens de garantir à un enseignant un salaire suffisamment attractif pour quitter Samarcande et s’installer à Jom. Un professeur francophone, originaire du village, est prêt à relever le défi. Il attend juste un petit coup de pouce financier. Enfin, permettre à une famille paysanne du village de s’organiser pour assurer l’accueil des visiteurs et permettre ainsi à ces derniers de découvrir d’encore plus près la vie quotidienne des villageois ouzbèques. La ferme est déjà trouvée. Située à quelques centaines de mètres de l’école, elle est tenue, dans la meilleure tradition ouzbèque, par une grand-mère, ses deux filles et ses deux belles-filles. Dans l’enclos, qui protège un verger, une vigne et un potager, les humains et les animaux vivent en parfaite cohabitation. C’est un autre monde. Le financement de cette opération reste basé sur le même principe : Salaün Holidays versera à ce village 20 euros sur chaque circuit en Ouzbékistan. Mais pour lancer l’opération et rendre le projet opérationnel dès le printemps prochain, un versement anticipé sera réalisé.

retour en haut de la page

Action solidaire au Mékong.

Une action solidaire pour aider les enfants du Mékong à apprendre le français.
Par l’intermédiaire de sa filiale vietnamienne, Image Vietnam, Salaün Holidays a mis en place un projet de tourisme solidaire au Vietnam. Son objectif est d’apporter un soutien et une aide à des écoliers du Mékong. Le choix de Michel Salaün et de Toan N’Guyen, directeur d’Image Vietnam, s’est porté sur l’école secondaire d’An Binh, dans le département de Cairang, province de Can Tho. Il s’agit d’une école très pauvre qui se situe à 500 m du célèbre marché flottant, bien connu des touristes. Il existe un projet de construction d’une nouvelle école, mais il ne verra pas le jour avant plusieurs années. En attendant, les écoliers étudient dans de très mauvaises conditions. “Avec ce projet, on permettra aux enfants francophones de continuer à apprendre le français“ précise Toan N’Guyen. “Le tourisme se développe et si les jeunes reçoivent une bonne éducation, notamment linguistique, ils pourront profiter de ce développement et trouver un emploi dans ce secteur afin de pouvoir ainsi rester dans leur pays natal.“ Le projet, dont la mise en oeuvre a débuté en janvier 2011, comporte plusieurs volets. Le premier concerne la construction de deux salles : l’une réservée à l’enseignement du français et qui sera utilisée à tour de rôle par quatre classes différentes ; l’autre destinée à accueillir la bibliothèque générale de l’école. Le second volet mettra à contribution les touristes qui visitent le Delta du Mékong. Leur participation permettra d’offrir aux écoliers tout le petit matériel indispensable pour bien apprendre : livres, cahiers, stylos… Enfin, Salaün Holidays mettra à la disposition de l’école du matériel plus coûteux (ordinateurs, projecteurs) et, surtout, accordera une bourse à un ou deux élèves dont les familles n’ont pas les moyens d’assurer leurs études, mais qui manifestent une réelle envie d’apprendre et de réussir. Ces bourses seront reconduites sur plusieurs années.

retour en haut de la page